Pourquoi avons nous un trou dans notre compte bancaire alors que nous ne sommes même pas le 6 du mois ?

Image

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux et lâches ; méprisables et sensuels ; toutes les femmes sont perfides, artificieuses, vaniteuses, curieuses et dépravées.
Alfred de Musset

Alfred a oublié trois choses sur les femmes : Nous sommes dépensières, coquettes et nulles en compta. Alors c’est vrai, il y a des exceptions comme ma mère, mais les soldes c’est aujourd’hui et nous sommes 11% à avoir pris un jour de repos pour être sûre qu’on aura ce petit top à -30% vu chez Maje, que certaines ont déjà grâce aux ventes privées : LES SALOPES !
Mais je m’égare , ce n’est pas des soldes dont je veux parler sinon nous serions pauvres que deux fois par an, sauf que nous le somme toute l’année. (Et encore plus si comme moi vous possédez une carte Electron, qui ne vous permettra seulement de payer une fois sur quatre, à cause des bugs.)  
Bref, j’ai vidé mon compte en banque, enfin nous avons vidé nos comptes avant même le 15 du mois prochain, en cause :  L’abonnement à la salle de sport où nous nous n’allons jamais, l’abonnement chez Esthetic Center où nous devons aller ABSOLUMENT se faire épiler des sourcils aux mollets, et aller faire sa couleur au plus vite chez Bubble Factory (Paris XII). Le faite que nous sommes des boulimiques en phase 1 dans l’âme y est pour quelques choses, nous ne sommes pas seulement celles qui engloutissent un paquet d’Oréos en deux minutes alors que nous avions commencé un régime la veille, nous sommes aussi des acheteuses compulsives donc nous pouvons dépenser plus que le salaire mensuel d’un ingénieur-cadre avec vingt ans d’expérience en une heure quarante-cinq. 
Et on achète trois paires de chaussures seulement pour aller sur la plage fin juillet, puis on se dit qu’il nous faut aussi absolument des chaussures pour traîner en ville (au total douze paires), donc aussi un nouveau placard, et comme nous avons désormais de la place, on peut bien s’acheter ces deux paires de Jeffrey Campbell qui sont actuellement en soldes chez Zalando, mais que l’on ne portera jamais. STOP ! Attendez c’est quoi cette frénésie pédestre ?! Il nous faut aussi des fringues et des accessoires pour aller avec et aussi cette application super chère pour retoucher nos selfies qu’on postera sur Instagram depuis notre nouveau portable Nokia…
Et là c’est le drame, nous n’avons plus un centime en poche, arrive la dépression et on reste cloîtrée chez soi de peur d’être tentée par ce magnifique blouson en cuir que l’on a vu chez Mango. Mais gare à Internet où l’on peut continuer de mettre des articles dans un panier, rentrer le cryptogramme visuelle, pour un short qui nous ne nous donne même pas envie, mais le mannequin est si joli, que l’on se dit, que l’on va ressembler au mannequin en achetant cette pièce… Mais payement refusé. Nous nous sentons ridicules. Voilà pourquoi après le 6 du mois, on cherche un copain riche ou on appelle plus souvent mémé, car à ce jour nous n’avons trouvé aucun remède contre la fièvre acheteuse et que notre carte bleue a chauffée.
Alors, bon courage.

 

Take care,

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s